Résumé de course - Le Vigeant

Le 01 Juin 2009


On pensait faire de bons résultats,
la météo nous promettait des Orages
et ben tout le monde s'est trompé, et de beaucoup...
La 3ème manche du championnat de France Superbike a eu lieu sur le circuit du Vigeant les 23 et 24 mai.

Depuis les courses catastrophiques de Nogaro où on n'a couvert aucun tour en course, ni la moto ni moi même n'avons tourné durant le mois de trêve.
Par contre ça a travaillé beaucoup pour tout remettre en état et même faire quelques améliorations.
C'est donc avec comme repère les chronos des autres concurrents venus rouler qu'on s'est installé sur le circuit jeudi soir.

Vendredi:

- Essai libre 1 :
Je prends la piste avec des pneus durs pour faire des tours, reprendre mes repères sur ce circuit technique, et voir si la moto est dans une bonne configuration. Ça se passe bien, on contrôle l'usure des pneus, le châssis réagit bien, pas de modif à apporter. Les chronos sont raisonnables pour une remise en jambe. La séance se finit, rapide débriefing et on est prêt pour l'après-midi.

- Essai libre 2 :
Retour en piste avec les mêmes pneus. La température est montée et ça devient difficile de rouler plus vite, signe que mes repères sont proches de ce qu'il faut.
Je passe un pneu arrière de course, ça roule tout de suite une seconde plus vite mais ce n'est pas encore aussi vite qu'il le faudrait. Apparemment personne ne roule vraiment vite donc c'est probablement lié aux conditions. Après une petite série de tours sur la deuxième moto (suite à Nogaro il a été décidé d'avoir deux motos identiques pour parer à tout problème), je termine la séance toujours sur de bonnes impressions sur la moto. On fait quand même une petite modif sur le châssis pour pouvoir améliorer certains endroits le lendemain.

Ensuite soirée habituelle du vendredi, briefing obligatoire, contrôle techniques et pneus.

Samedi :

- Qualif 1 :
Je ne pars pas en pneus neufs pour me remettre dans le bain et voir l'usure des pneus; je rentre après une série pas trop longue : la moto est un peu mieux là où on le voulait, et ailleurs elle est aussi bien. C'est OK. Je suis meilleur temps en plus, donc c'est que tout fonctionne pas mal. Je repasse un pneu arrière de course neuf, et repars pour une série de 3 tours rapides. J'améliore nettement mes temps et roule dans des bons temps de courses, tout en étant gêné dans mes deux tours les plus rapides. Je suis un peu déçu mais quand même confiant du potentiel de la moto.
Mon temps est rapidement amélioré par deux concurrents mais c'est tout. De plus ils ne sont pas tous en pneus de course donc...
3ème pour l'instant ça me met en super pôle, c'est aussi le but de la manœuvre.

- Qualif 2 :
Il fait très chaud et il est vraisemblable qu'il y ait très peu d'améliorations. Je me concentre donc sur la validation du pneu arrière pour ces conditions, et un autre essai de la deuxième moto. Personne ne prendra ma troisième place, j'écourte donc de 10mn ma séance sachant qu'il reste encore 15mn d'essais avant la super pôle.
Je suis 6ème de cette séance mais toujours 3 au cumul.

- Essais libres super pôle :
Je valide mes choix de pneus, et rentre pour mettre la moto prête pour la super pôle.

- Super pôle :
Toujours en pneus de course, je fais un tour propre mais pas excellent, qui me placera 5ème sur la grille. J'aurais préféré une première ligne mais on fera avec!

Samedi soir on fait encore une petite modif "spéciale course" sur la moto, pour pouvoir plus facilement rester à l'aspi en ligne droite des 4 cylindres plus puissants.

Dimanche :

- Warm up :
Je dois encore dormir à cette heure là parce que je suis 16ème temps, et de toute façon je mets jamais de gaz au warm up...

- Course 1 :
Les choses sérieuses... J'ai retrouvé mon feeling pour les départs alors je pars presque comme une balle et me sors 3 (je crois) du premier virage, mais tout de suite au deuxième freinage je me fais faire les freins et me retrouve 4. Ça se calme un peu ensuite et je fais quelques tours dans cette position vu que devant c'est serré, et derrière je me sens pas trop sous pression. A un moment les deux premiers creusent rapidement un trou, je décide donc de passer pour ne pas perdre le contact. Je vois alors que je peux facilement augmenter mon rythme et reviens tout de suite sur la tête (au passage meilleur tour en course). J'attends ensuite de voir comment ça se passe. Jusque là tout roule, je ne force pas sur la moto qui glisse pas mal mais reste saine. Quand je vois le premier commencer à creuser un léger écart par endroit je me rapproche pour profiter de la moindre occasion de passer.
Occasion qui se présente très rapidement mais incompréhension en fin de ligne droite, accrochage et chute...
Encore raté pour cette fois. Dommage tout se passait vraiment bien.

La moto n'a pas beaucoup souffert donc mon équipe (qui a connu bien pire...) la remonte en moins de 2.

- Course 2 : (la boulette)
Départ réussi encore une fois, toujours 3 après le premier virage, mais là encore un concurrent chaud comme tout remonte comme il peut même jusqu'à être devant. Derrière c'est serré. Le vainqueur de la première manche reprends vite les commandes et essaie de faire le trou. Je passe très rapidement les deux autres et me tiens tout prêt, décidé à voir le moins de monde possible sur cette course. Il me donnera même rapidement une petite occasion de passer au même endroit que j'ai chuté le matin, mais cette fois la manœuvre a été bien comprise et même s'il m'a d'abord fermé la porte, j'ai pu passer juste ensuite à l'inter. Étant en tête au 3ème tour je décide de rouler à mon rythme pour, déjà, faire de la place derrière, et ensuite voir s'il y aura bagarre ou non.
Pendant quelques tours je vois sur mon panneau "s'accroche le rascal", mais comme je l'entends pas derrière moi (autre avantage du twin ,on entend très bien un 4pattes hurler à la mort, derrière, aux freins) je continue à envoyer du pâté pour voir (de nouveau meilleur tour en course). Enfin l'écart se creuse (heureusement car l'avant croise régulièrement sur les freins), 1s, 1.5s je commence à rentrer bien moins fort sur les freins, 2s, j'arrête de faire patiner la moto pour garder du pneu, 2.5s 2.7 même et malgré le fait que je fais tout pour rester propre, ne pas faire d'écart et ne pas forcer dans les endroits à risque, je perds l'avant plein angle avant un changement de direction... première fois que ça m'arrive, malheureusement.
j'essaie de relever la moto mais plus de sélecteur.

Bilan : 0 points. Pas bien...
Très rapide, (trop? meilleur tour en course dans les deux manches), il faut maintenant cerner les limites pour finir au mieux.
Le point positif c'est que notre équipe confirme définitivement que ça marche une DUCATI 1198 S .
PS : de toute façon sur cette deuxième manche il était pas question de se faire remonter...


Encore une fois un grand coup de chapeau à toute l'équipe. Notre petite équipe privée (TMVR/Patrick SALLES/ECOLE de la PERFORMANCE) fait un boulot vraiment exceptionnel.

Merci à ceux qui nous soutiennent : Pirelli, France Equipement, Vidal, Motul, SDP, Racing composite, Shark et le département 974.

Par Thomas METRO


Retour à la liste des actus...