MAGNY COURS LA FINALE 7/7

Le 07 Aout 2007


La derniere de la saison, a Magny-Cours et pour une fois en ete.
Malgre un climat non-conforme aux normales saisonnieres, on nous promet quand meme du beau temps, ├ža serait bien pour faire une grande fete.
De Nogaro a Magny-Cours ├ža fait un bout de chemin, et toute la journee du jeudi est consacrée à faire la route ; à l'arrivée c'est l'installation des box et de l'hospitality ; ├ža devrait nous occuper au moins jusqu'à plus que ├ža même peut être.
Notre pilote semble serein, c'est vrai que l'enjeu n'est pas énorme pour nous, à part sauver notre place de Première DUCATI, mais sauf incident mécanique, ├ža ne devrait pas trop poser de problèmes.
La météo effectivement devient favorable et les températures sont douces.
Le choix pour les pneus se fera aujourd'hui vendredi, quelque clic à droite et à gauche, et ├ža devrait le faire.
Thomas semble être dans le coup et la moto, même si elle manque un peu de puissance, ne sera pas pire que d'habitude.
Les qualifs du samedi sont émaillées de plusieurs incidents mécaniques liés au pot d'échappement, et notre ami Léo, spécialiste de la soudure, sera sollicité à maintes reprises. C'est embêtant d'écourter les séances mais pas de gros problèmes.
Première séance qualif, Thomas réalise le quatrième temps à trois dixièmes de la pôle. La deuxième séance est abordée dans l'attente, on surveille les chronos et il n'y a vraiment pas le feu, ├ža ne s'améliore pas vraiment. Thomas réalise pratiquement le même temps que le matin. En fin de séance, on prépare un pneu qualif au cas o├╣ il se passerait des choses, mais personne ne roule beaucoup plus vite. Thomas préfère garder son pneu pour la super pôle, et oui ! dans les huit premiers, c'est la super pôle, on y a droit aujourd'hui.
Au final de la séance, Thomas est septième mais au général, le temps du matin lui permet de rester à la quatrième place.
La super pôle, la troisième de l'année, c'est un petit exercice que notre pilote apprécie, et disons qu'il s'en sort bien à chaque fois.
Amélioration de cinq dixièmes de son temps des qualifs, il garde au général sa place de quatrième en première ligne. David Muscat conna├«t moins de chance : problème mécanique, il sera huitième sur la grille.
Le warm up rien de spécial, sauf une soudure supplémentaire à refaire sur la ligne, sinon rien de spécial. Thomas est assez décontracté, somme toute ├ža ne se passe pas trop mal pour lui.
On redoutait un peu la grande remontée avec notre handicap puissance, mais enfin il y a eu pire.
Le départ : un ciel mena├žant, pleuvra t'il, ne pleuvra t'il pas ??
Quelques gouttes de temps en temps, mais enfin, ├ža partira sec quand même avec un peu de retard du au nettoyage de la piste huilée au dernier moment par David MUSCAT dans le tour de formation. Sa machine ne voulait vraiment pas faire cette course et c'est en spectateur qu'il suivra la course.
Le départ est donné : la 32 s'arrache de la grille et entraine toute la meute derrière elle, enquille le premier gauche et garde la tête jusqu'à la fin du premier tour (‹‹ je sais comment prendre un bon départ maintenant ››) puis au fil des tours, et ne cédant pas facilement sa place, une à une jusqu'au dernier tour, Thomas cédera du terrain et finira sixième. Les deux endroits cruciaux pour Thomas et sa DUCATI : le freinage du lycée et la ligne droite. ‹‹ Au freinage il faut gérer le rétrogradage, je n'ai pas d'anti-drible, et puis en ligne droite il me manque un peu de puissance. Je me suis bien amusé quand même ››
Ce qu'on attendait, c'était un podium, quatre, cinq ou six, il n'y a pas de différence, le classement général reste inchangé : 8eme avec 50 points et surtout la première DUCATI du classement.
‹‹ Merci à tous mes partenaires : DUCATI, MOTUL, FRANCE EQUIPEMENT, PIRELLI, MAGASIN PATRICK SALLES, SHARK, CONSEIL GENERAL DE LA REUNION, L'ECOLE DE LA PERFORMANCE, TFT, ERMAX, AUTO ECOLE DELTA, D6 CREATION. La première saison de la DUCATI 1098 a été difficile, le règlement spécial national ne nous a pas aidés, au contraire, une machine nouvelle qui ne demande qu'à évoluer, mais sans toucher à rien, c'est très compliqué de développer. Ma machine est restée tout à fait d'origine, on s'est quand même bien défendu sur l'ensemble de la saison, avec un podium dès la deuxième course. Je faisais mon apprentissage en 1000 moi aussi, ne dit'on pas une année pour apprendre et une pour gagner? Très sincèrement, merci beaucoup et à bientôt......


Cadeau : Thomas METRO vous offre un super fond d'écran...

Par Red


Retour à la liste des actus...