Nogaro

Le 04 Juin 2006


Si une course était attendue, on peut dire que c’était celle la.
Situés à 200m de notre base, nous avions la possibilité pour une fois de procéder à des essais et des réglages avant la course. Peu de changements concernant la machine, mais enfin, nous disposons de l’acquisition de données.
Même si des orages étaient prévus, nous avons bénéficié de journées ensoleillées perturbées par des débuts d’averses. Les roulages se sont déroulés sur le sec. Et dés le jeudi, de sérieux problèmes de dribble firent leur apparition. Chaque changement de pneu avant amenait son lot de surprises, et l’équipe, très importante pour l’occasion, s’arrachait les cheveux devant ces réactions.
Problèmes de pneus. Bien qu’essayant de régler le problème en jouant des réglages du châssis, force était de constater que le dribble venait de la roue avant. Dans des conditions limites, Thomas se qualifie en troisième position sur la grille en tentant de réaliser son temps entre les premières gouttes qui tombaient. Bon nombre de pilotes ne saisirent pas cette chance et une bonne partie du plateau était non qualif. S’il se mettait à pleuvoir pour la deuxième séance, la grille serait pour le moins bizarre.
Deuxième séance qualif. le soleil est là mais l’orage menace. Un quart d’heure après le début de séance, quelques gouttes font leur apparition. Aux prises avec une fois de plus un dribble de l’avant, Thomas décide de faire son tour qualif pendant que la plupart des pilotes regagnent leurs stands. Vite, il était très vite, et très en avance sur son chrono du matin. Dernier virage avant la ligne, la moto décroche de l’avant et c’est la chute. Sans gravité pour Thomas, mais la séance est compromise ; le soleil revient et la piste sèche très rapidement .Impuissant sur le bord de la piste, Thomas regarde les chronos des concurrents s’améliorer.
Au final, grâce à son temps du matin, il se retrouve en troisième ligne, à la 9ème place.
Incompréhensible pour Dunlop qui ne peut nous apporter des solutions fiables pour gérer ce problème.
Le Warm up permet à Thomas de reprendre ses marques.
La course : n’ayant toujours pas reçu les roues supplémentaires, nous sommes contraints de jongler avec une jante pluie, une jante sèche , et un pneu avant usagé provoquant moins de dribble que les autres.
Au tour de formation, Thomas nous informe que le pneu monté semble ne pas provoquer trop de dribble et qu’il ferait avec. En tout cas, le comportement de la moto semble meilleur que la veille.
Le départ va être donné dans 3minutes.
Une trombe d’eau s’abat sur la piste et le départ est annulé. La piste est déclarée mouillée et le départ est reporté de dix minutes. Sous une pluie battante, nous effectuons le changement de pneu, confiants : il va vite sous la pluie !. Prêts à évacuer la piste, en découvrant les pneus, nous nous rendons compte que le pneu avant sec de secours a été monté par erreur à la place du pluie. Impossible de le rechanger sur place, les motos partent pour deux tours de chauffe et nous profitons de ce temps pour regagner le stand et rechanger le pneu avant, panique à bord.
Thomas peut regagner sa place si il sort avant que la voiture du directeur de course ne repasse.
Nous réussissons l’exploit et c’est quelques secondes avant que le feu rouge de la voie des stands s’allume, que Thomas peut partir.
Complètement déconcentré et à froid, il prend le départ et se retrouve à la 5ème place dès le premier virage, alors qu’au milieu de la ligne droite du départ, trois motos sont par terre.
Trois frayeurs et un tour plus tard, il calme son rythme et subit une course alors qu’il comptait vraiment jouer une bonne carte. Plusieurs chutes interviennent et jouant la prudence Thomas reste sur ces roues pour ramener quelques points qui prennent leur importance. 6ème au final « c’est vraiment ma plus mauvaise course à Nogaro, l’année dernière j’avais l’épaule cassée et j’avais fait mieux. » rageant, c’est le week-end le plus mauvais de la saison, sur le circuit pourtant où tout s’annonçait bien……
Au général Thomas perd une place et se retrouve 7ème.
Pour la Fête des Mères nous serons au Vigeant, 4ème manche du championnat ; Thomas fait l’affiche de cette course.
Une belle revanche à prendre.

Par Red


Retour à la liste des actus...